page déjà

fois visualisée
Sommaire

 

Outre Youssef Chahine, le cinéaste égyptien et arabe le plus célèbre en Occident, le cinéma égyptien compte plusieurs auteurs passionnants.

 

Salah Abou Seif est le père du cinéma réaliste égyptien, courant dont il parvint à rester le meilleur représentant tout au long d'une oeuvre prolifique et passionnante

Tawfiq Saleh, malgré une carrière de cinéaste maudit qui ne parvint à tourner que quelques longs métrages, est probablement le cinéaste égyptien dont l'analyse politique est la plus réfléchie et la plus lucide. Il n'est hélas jamais parvenu à résoudre la complexe équation de la transmission d'un tel message à un large public.

Shadi Abdessalam, l'auteur d'un OVNI filmique dans la galaxie du cinéma égyptien et probablement du cinéma mondial, est le seul à s'être passionné pour l'héritage pharaonique de l'Egypte. On tremble à l'idée de ce qu'aurait pu devenir son projet Akhenaton s'il avait pu l'achever avant sa mort prématurée.

Ces cinéastes ont réalisé leurs films dans le cadre d'un renouveau du cinéma égyptien

D'autres cinéastes, dont seuls quelques films ont été montrés en Occident, sont également très intéressants. On peut mentionner Daoud Abdel Sayed, Atef el-Tayyib, Radwan al-Kashif, Khaïri Bichara, Muhammad Khan,Yousri Nasrallah,Marwan Hamed.